COVID-19 – Assouplissement des conditions de déplacement depuis/vers 7 pays hors UE

Le gouvernement annonce un « assouplissement des conditions d’entrée et de sortie du territoire national pour les déplacements hors de l’espace européen ».

Rédigé le 11 Mars 2021 – Par Nicolas Le Page (TwitterLinkedIn)

7 pays hors-UE concernés par la suppression des motifs impérieux, dont la liste s’élargie aux situations liées à l’éloignement familial – ©Adobe Stock


Si vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez le partager sur:

 

et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫


Dans un communiqué publié ce jeudi 11 Mars 2021, le Quay d’Orsay annonce un assouplissement des conditions pour les déplacements en dehors de l’Union Européenne.

 

Le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères annonce que cinq semaines après la mise en place de motifs impérieux pour les déplacements hors de l’espace européen, ce régime sera « amendé pour tenir compte de l’évolution épidémique internationale et ajouter un certain nombre de situations d’urgence qui constituent des motifs impérieux ».

 

Le Conseil de Défense et de Sécurité Nationale, administré par le Président de la République, Emmanuel Macron, a décidé d’adapter le régime des motifs impérieux de déplacements et d’en supprimer son application depuis/vers certains pays hors de l’espace européen.

 

Ces mesures entreront en vigueur le vendredi 12 Mars 2021 dès publication du décret.

 

Les motifs impérieux supprimés pour 7 pays

Comme l’indique le Quay d’Orsay dans son communiqué, « il ne sera plus nécessaire de justifier d’un motif impérieux pour les déplacements en provenance ou vers l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, du fait de la diffusion très large du variant britannique en France et de la situation sanitaire spécifique de ces pays ».

 

Pour voyager vers et depuis ces 7 destinations, la présentation d’un test PCR négatif de moins de 72 heures avant le départ restera nécessaire comme pour tous déplacements au sein de l’espace européen.

 

Où se faire tester, en France, avant le voyage ?

 

L’Australie a suspendu la délivrance des autorités électronique de voyage eVisitor aux voyageurs internationaux et les frontières restent fermées aux touristes jusqu’à nouvel ordre.

 

La Corée du Sud a également suspendu le régime d’exemption de visa ainsi que la délivrance des visas d’affaires et d’études depuis le 4 Mars dernier.

 

La Nouvelle-Zélande, elle, délivre toujours l’Autorisation de Voyage Électronique NZeTA, valable 2 ans et permettant d’effectuer plusieurs séjours de 90 jours durant cette période, mais ses frontières restent fermées aux touristes internationaux jusqu’à nouvel ordre.

 

Consultez les Conseils aux Voyageurs du Quay d’Orsay sur ses pages dédiées:

 

La liste des motifs impérieux est élargie

Sur Twitter, le Secrétaire d’État chargé du Tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie, Jean-Baptiste Lemoyne, annonce que le gouvernement a « souhaité assouplir le régime des motifs impérieux, notamment en matière familiale parce que, parfois, un conjoint travaille à l’étranger, il est normal de pouvoir retrouver sa famille… Dans ces cas là, le motif impérieux prend en compte cette dimension là ».

 

 

Voici la liste des nouvelles situations liées à l’éloignement familial qui permettront aux voyageurs de franchir les frontières nationales:

  • les couples mariés et pacsés mais dont l’un des membres est établi à l’étranger pour raison professionnelle;
  • les enfants mineurs scolarisés en France alors que le foyer familial est établi à l’étranger;
  • les couples avec enfants, vivant l’un en France, l’autre à l’étranger et séparés.

 

Ce régime sera également adapté pour les étudiants en situation de passer un concours.

 

Les nouveaux modèles d’attestations dérogatoires de déplacements internationaux seront prochainement mis à jour sur le site de MEAE.

 


Vous avez trouvé cet article intéressant ? Partagez-le sur:

 

et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫