NOUVELLE-ZÉLANDE – Les frontières pourraient rester fermées durant « une large partie de l’année »

Comme son voisin australien, la Nouvelle-Zélande pourrait garder ses frontières fermées aux touristes internationaux pendant une majeure partie de 2021.

Rédigé le 26 Janvier 2021 – Par Nicolas Le Page (TwitterLinkedIn)

Il faudra encore patienter avant de pouvoir voyager en Nouvelle-Zélande… – illustration: Adobe Stock





La Première Ministre néo-zélandaise, Jacinda Ardern, a déclaré ce jour que les frontières de son pays resteraient fermées aux ressortissants étrangers « jusqu’à ce que tous les Néo-Zélandais soient vaccinés et protégés », un processus qui ne devrait démarrer pour la population générale qu’à la mi-2021.

 

Jacinda Ardern a expliqué que l’apparition, ce week-end, d’un premier cas de contamination à la Covid-19 depuis plus de deux mois témoigne du risque que constitue toujours le virus pour l’archipel qui, jusqu’ici, a largement réussi à contrôler l’épidémie.

 

« Compte tenu des risques dans le monde qui nous entoure et de l’incertitude du déploiement mondial du vaccin, nous pouvons nous attendre à ce que nos frontières soient affectées pendant une grande partie de cette année »

Jacinda Ardern, le 26 Janvier 2021

 

La Nouvelle-Zélande poursuivra, malgré cette annonce, ses arrangements de bulles de voyage avec les pays du Pacifique, notamment avec l’Australie voisine, qui ont réussi à contenir la propagation du virus et malgré que le récent cas détecté chez une femme revenue en Nouvelle-Zélande le 30 Décembre dernier après un séjour en Europe, et testée positive pour la souche sud-africaine du virus après avoir quitté une quarantaine obligatoire de deux semaines, ait conduit l’Australie à suspendre immédiatement sa bulle de voyage avec la Nouvelle-Zélande pour 72 heures…

 

La vaccination conditionnera l’ouverture du pays

 

La semaine dernière, les autorités sanitaires australiennes annonçaient une « probable » fermeture des frontières du pays durant toute l’année en raison des incertitudes actuelles concernant la possible transmission du virus par les personnes vaccinées et cet avis est partagé par Jacinda Ardern:

 

« Pour que le voyage reprenne, nous avons besoin de l’une des deux choses suivantes: soit d’avoir la certitude qu’être vacciné signifie que vous ne transmettez pas la Covid-19 à d’autres, et nous ne le savons pas encore; soit qu’une quantité suffisante de notre population soit vaccinée et protégée pour que les gens puissent de nouveau entrer en Nouvelle-Zélande en toute sécurité . Les deux possibilités prendront du temps… »

Jacinda Ardern, le 26 Janvier 2021

 

Les autorités médicales kiwis pourraient, dès la semaine prochaine, approuver un vaccin contre le COVID-19, a déclaré Ardern. La Première Ministre a annoncé que le régulateur des médicaments du pays, Medsafe, travaillait à l’octroi d’une approbation provisoire pour le vaccin Pfizer/BioNTech et que les premiers vaccins pourraient arriver en Nouvelle-Zélande d’ici la fin du premier trimestre.

 

 

Test Covid-19 nécessaire depuis le 25 Janvier 

 

Depuis le début de la pandémie et la fermeture des frontières aux étrangers le 19 Mars 2020, l’archipel de 5 millions d’habitants, qui a signalé ce jour deux nouveaux cas de Covid-19 dans ses centres d’isolement, totalise moins de 2 000 cas et un total de 25 décès dus au nouveau coronavirus.

 

La délivrance des visas électroniques ETA (NZeTA) aux touristes internationaux reste suspendue jusqu’à nouvel ordre et seuls les citoyens et résidents néo-zélandais, les citoyens australiens résidant normalement en Nouvelle-Zélande et les voyageurs en déplacement essentiel approuvé par les services néo-zélandais de l’Immigration peuvent actuellement entrer dans le pays.

 

Un résultat négatif de test COVID-19 (PCR, RT-PCR, LAMP ou antigènes), effectué dans les 72 heures précédant le voyage, est requis pour la plupart des voyageurs à destination de la Nouvelle-Zélande depuis le 25 Janvier 2021 (mesure en vigueur depuis le 15 Janvier 2021 pour les voyageurs du Royaume-Uni ou des États-Unis), à l’exception des voyageurs en provenance des pays suivants: Antarctique, Australie, Îles Cook, États fédérés de, Micronésie, Fidji, Kiribati, Iles Marshall, Nauru, Nouvelle Calédonie, Niue, Palau, Samoa, îles Salomon, Tokelau, Tonga, Tuvalu, Vanuatu et Wallis et Futuna .

 

Les voyageurs arrivant en Nouvelle-Zélande en provenance de tous les pays, à l’exception des passagers en provenance des îles Cook, doivent observer une période de quarantaine de 14 jours.

 

Plus d’informations sur les mesures temporaires aux frontières, visas et informations essentielles sur les voyages sont disponibles sur le site de l’Immigration de Nouvelle-Zélande.

 

Plus d’informations sur la NZeTA Nouvelle-Zélande