Les alarmantes prévisions de l’OMT pour le tourisme international en 2020

Le nombre de touristes internationaux pourrait chuter de 60% à 80% cette année, selon l’Organisation Mondiale du Tourisme…

Sale temps pour le tourisme international… (photo: AdobeStock)

Publié le 7 Mai 2020

 


🛫 #VoyagezInformés 📰

Inscrivez-vous ici 📧  à notre newsletter pour vous tenir informé des actualités internationales sur les formalités voyages 🗺 .


D’après l’OMT, des restrictions liées au Covid-19 sur les voyages sont en place dans 100% des destinations mondiales

 

Graphique de l’OMT au 20 Avril 2020

 

Plus forte limitation des voyages internationaux jamais observée dans l’histoire, l’analyse la plus récente montre qu’en effet sur les 217 destinations mondiales:

  • 45% ont, totalement ou en partie, fermé leurs frontières aux touristes;
  • 30% ont suspendu, totalement ou en partie, les vols internationaux;
  • 18% interdisent l’entrée aux voyageurs en provenance de pays spécifiques ou ayant été en transit dans ces destinations spécifiques;
  • 7% appliquent différentes mesures, comme la mise en quarantaine, auto-isolement ou des restrictions liées aux visas.

 

Le 28 Avril 2020, Zurab Pololikashvili, secrétaire générale de l’OMT, déclarait: « Le tourisme est attaché à faire passer en premier la population. Notre secteur peut aussi jouer un rôle moteur en première ligne du redressement. Cette étude consacrée aux restrictions sur les voyages dans le monde est utile aux fins de l’application responsable et en temps opportun des stratégies de sortie de crise, permettant aux destinations d’assouplir ou de lever les restrictions pesant sur les voyages quand il sera sûr de le faire. De cette façon, le tourisme pourra de nouveau produire ses bienfaits économiques et sociaux et ouvrir la voie d’un relèvement durable, pour les personnes et des pays entiers » .

 

LE TOURISME INTERNATIONAL CHUTE DE 22% AU PREMIER TRIMESTRE 2020…

 

… et pourrait donc reculer de 60% à 80% sur l’ensemble de l’année par rapport aux chiffres de 2019 selon ce nouveau baromètre, l’Organisation Mondiale du Tourisme revoyant ainsi ses chiffres à la hausse après avoir estimé un recul situé entre 20% et 30% fin Mars 2020.

 

En Mars 2020, les arrivées de touristes internationaux ont diminué de 57% suite à la mise en place de restrictions, sur les visas notamment, à la fermeture des frontières et au début du confinement dans de nombreux pays.

De ces mesures résultent une diminution de 67 millions d’arrivées internationales et une perte de presque 80 milliards de dollars de recettes touristiques, faisant ainsi du tourisme l’un des secteur le plus durement touché avec des millions d’emplois menacés…

 

Bien que l’Asie et le Pacifique subissent l’impact le plus élevé en termes relatifs et absolus (-33 millions d’arrivées), les retombées en Europe, bien que plus faibles en pourcentage, sont assez élevées en volume (-22 millions).

 

L’OMT PROJETTE TROIS SCÉNARIOS

 

Les scénarios actuels indiquent une baisse possible des arrivées de 58 % à 78 % pour l’année et ces chiffres dépendent de la rapidité du confinement et de la durée des restrictions de voyage et de la fermeture des frontières.

 

Les scénarios suivants pour 2020 sont basés sur trois dates possibles d’ouverture progressive des frontières internationales:

  • Scénario 1 (-58%) basé sur l’ouverture progressive des frontières internationales et l’assouplissement des restrictions de voyage début juillet.
    Selon ce scénario, l’impact de la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par une baisse de 850 millions à 1,1 milliard de touristes internationaux;
  • Scénario 2 (-70%) basé sur l’ouverture progressive des frontières internationales et l’assouplissement des restrictions de voyage début septembre.
    Selon ce scénario, l’impact de la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par une perte de 910 milliards à 1,2 billion de $ de recettes d’exportation du tourisme;
  • Scénario 3 (-78%) basé sur l’ouverture progressive des frontières internationales et l’assouplissement des restrictions de voyage début décembre.
    Selon ce scénario, l’impact de la chute de la demande de voyages internationaux pourrait se traduire par la mise en danger de 100 à 120 millions d’emplois directs dans le tourisme.

 

L’impact se fera sentir à différents degrés dans diverses moments et parties du monde, l’OMT estime que l’Asie et le Pacifique devraient être les premiers à rebondir.

 

VERS UNE REPRISE EN 2021

 

Le tourisme national devrait se redresser plus rapidement que la demande internationale selon l’enquête du groupe d’experts de l’OMT qui s’attendent à voir des signes de reprise au dernier trimestre 2020, mais surtout en 2021.

Ces derniers précisent que, sur la base des crises précédentes, les voyages de loisirs, et en particulier ceux effectués pour rendre visite à des amis ou a des parents, devraient reprendre plus rapidement que les voyages d’affaires.

 

Les avis concernant la reprise des voyages internationaux sont plus positifs en Afrique et au Moyen-Orient, la majorité des experts prévoyant une reprise en 2020. Les experts des Amériques sont les moins optimistes et les moins enclins à croire à une reprise en 2020, tandis qu’en Europe et en Asie, les perspectives sont mitigées, la moitié des experts prévoyant une reprise au cours de cette année.