KENYA – La présentation d’un visa électronique obtenu avant le départ sera obligatoire dès le 1er Janvier 2021

Dès le 1er Janvier 2021, les voyageurs à destination du Kenya devront impérativement obtenir un e-Visa avant le départ.

Le visa électronique, seul sésame pour visiter le Kenya en 2021 (photo: Adobe Stock)

Publié le 21 Décembre 2020




🛫 #VoyagezInformés 📰

Inscrivez-vous ici 📧  à notre newsletter et abonnez-vous aux réseaux sociaux du MEAE pour vous tenir informé des actualités internationales sur les formalités voyages 🗺 .


Dans le cadre d’une transition vers la numérisation et l’automatisation de la gestion des formalités d’entrée au Kenya, les autorités du pays, ainsi que l’Ambassade de France à Nairobi, annoncent que l’e-Visa deviendra l’unique et obligatoire visa en 2021.

 

Le Département de l’Immigration du Ministère kényan de l’Intérieur communiquait, début Novembre, sur le prochain développement du « 100% e-Visa » dès le 1er Janvier 2021, rendant ainsi obligatoire l’obtention d’un visa électronique, avant départ, pour tous les voyageurs internationaux non-exemptés de visa (note ministérielle consultable plus bas).

 

Interrogée aujourd’hui par Action-Visas, l’Ambassade du Kenya en France confirme que son service consulaire ne délivre déjà plus de visas touristiques ou d’affaires (faute de stickers depuis Septembre dernier) et que, dans les prochains jours, le sésame d’entrée ne sera également plus remis à l’aéroport à l’arrivée dans le pays.

 

Comment obtenir un visa électronique pour le Kenya ?

 

L’e-Visa kényan peut être réclamé en ligne sur le portail gouvernemental evisa.go.ke ou dès à présent auprès d’Action-Visas qui a, comme sur de nombreuses destinations, simplifié et optimisé le processus de demande.

 

Le visa électronique d’entrée au Kenya est valable 90 jours, dès son approbation, pour effectuer un séjour de 30 jours et peut être prolongé jusqu’à deux fois auprès du siège de l’immigration à Nairobi ou du bureau de l’immigration à Mombasa.

 

En ligne, sont réclamées des copies du passeport, valable au moins 6 mois à compter de la date d’arrivée, de la photo d’identité, du billet Aller / Retour et du justificatif d’hébergement durant le séjour. Les voyageurs en déplacement professionnels doivent fournir en plus une lettre d’invitation ainsi que le certificat d’enregistrement de l’entreprise kényane.

 

Comme le précise le Quai d’Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs, depuis le 1er août, les liaisons aériennes internationales ont été rétablies et les voyageurs souhaitant se rendre au Kenya doivent présenter un test COVID négatif, de moins de 96 heures avant l’embarquement, afin d’être exemptés de quarantaine, s’ils ne présentent pas de symptômes à l’arrivée ou pendant le vol (contrôles de températures notamment). Les passagers doivent par ailleurs remplir un formulaire qui permettra de les contacter si un cas positif devait être détecté à l’arrivée.