TANZANIE – Le pays est ouvert et délivre des visas

Premier pays d’Afrique de l’Est à rouvrir son espace aérien à l’international, la Tanzanie est « ouverte, sûre et prête pour vous » .

Espace aérien ouvert, e-Visa délivré rapidement,… la Tanzanie attend les touristes! (photo: AdobeStock)

Publié le 8 Juin 2020

 


🛫 #VoyagezInformés 📰

Inscrivez-vous ici 📧  à notre newsletter et abonnez-vous aux réseaux sociaux du MEAE pour vous tenir informé des actualités internationales sur les formalités voyages 🗺 .


Depuis ce week-end, Zanzibar a repris ses activités touristiquesstoppées depuis le 23 Mars 2020, y compris les vols charters et réguliers de touristes internationaux et tous les hôtels, restaurants et bars sont de nouveau ouverts.

 

L’archipel ouverte, c’est dorénavant l’intégralité de la Tanzanie qui est accessible aux touristes internationaux, la partie continentale du pays étant ouverte depuis le 18 Mai dernier, comme l’indique ce communiqué de l’Ambassade de Tanzanie en France.

 

Depuis cette date, les autorités tanzaniennes délivrent de nouveau des visas, notamment par le biais électronique depuis Novembre 2018 avec l’e-Visa, dont Action-Visas peut vous confirmer que le délai d’obtention est actuellement de 72h.

 

Pour l’obtention du e-Visa, l’Ambassade de Tanzanie en France ne délivrant plus de visas depuis Novembre 2019, aucune modification n’a été apportée aux processus, pas de test PCR négatif ou assurance médicale à transmettre en ligne, ni au niveau tarifaire, le coût du visa ordinaire à entrée unique valable jusqu’à 90 jours étant maintenu à 50US$ (∼ 45,00€).

 

Là où certains pays africains souhaitent maintenir une vigilance accrue quant à la propagation du virus, comme l’Afrique du Sud qui a récemment annoncé qu’elle resterait fermée aux touristes internationaux jusqu’en Février 2021, la Tanzanie désire elle rapidement accueillir ses premiers voyageurs, sans strictes restrictions mais dans le respect des gestes barrières.

 

« Welcome back to Tanzania! Open, safe and ready for you »  

 

Comme le montre cette vidéo de l’Office du Tourisme de Tanzanie, sur place, les voyageurs internationaux seront invités à appliquer les gestes barrières (port du masque, lavage des mains avec du gel hydroalcoolique, distanciation physique,…) et soumis à une prise de températureL’obligation de quarantaine de 14 jours est suspendue depuis le 18 Mai 2020.

 

 

Du côté de de Zanzibar, le Ministre de l’Information, du Tourisme et du Patrimoine de l’archipel, M. Mahmoud Thabit Kombo, précise que « les voyageurs devront détenir une assurance médicale et qu’ils devraient suivre des directives strictes sur la prévention du Covid-19, imposées par les autorités sanitaires locales. Les touristes subiront un dépistage aux points d’entrée et ceux présentant des symptômes devront séjourner dans un centre d’isolement désigné pour effectuer d’autres tests » .

 

Le MEAE français annonce dans sa dernière mise à jour que « les autorités tanzaniennes ont annoncé le 18 mai la levée des restrictions aux vols commerciaux et des mesures de quarantaine systématique imposées aux passagers. Néanmoins, les passagers devront fournir une preuve médicale qu’ils sont testés négatifs au COVID-19. En cas d’absence de cette preuve ou s’ils présentent des symptômes, les passagers seront placés en quarantaine […] L’épidémie étant active en Tanzanie et le capacitaire sanitaire local très limité, il est conseillé aux ressortissants français de différer tout déplacement vers la Tanzanie » …

 

Quelques compagnies aériennes internationales ont récemment déclaré vouloir reprendre du service en Tanzanie, ce qui est notamment le cas de Qatar Airways qui a annoncé la reprise de ses vols réguliers vers l’aéroport international Julius Nyerere de l’ancienne capitale tanzanienne Dar es Salaam dès le 16 Juin prochain.

« Nous sommes ravis de reprendre les vols réguliers vers Dar es Salaam, l’une des plus grandes villes d’Afrique et une plaque tournante du commerce et du tourisme en Afrique de l’Est » se réjouit le PDG de la compagnie nationale qatarie, M. Akbar Al Baker.

 

Dans la région, un grand nombre de voyagistes souffrent d’une baisse conséquente des réservations, d’au moins 75%, un chiffre terrible pour un secteur dans lequel tant de gens comptent en Afrique, orientale et australe notamment avec l’industrie des safaris qui subie cet impact de plein fouet avec des pertes estimées à 12,4 milliards de dollars…

L’ouverture de la Tanzanie ravivent ainsi l’espoir de prochains jours plus heureux pour le secteur.