CORÉE DU SUD – L’ETA, pour les voyageurs exemptés de visa, entrera en vigueur en Septembre 2021

Les voyageurs internationaux de 112 pays exemptés de visa  devront réclamer une autorisation électronique de voyage (K-ETA) pour voyager en Corée du Sud.
Action-Visas vous détaille cette nouvelle formalité.

Rédigé le 22 Avril 2021 – Actualisé le 23 Avril 2021 – Par Nicolas Le Page (TwitterLinkedIn)

Action-Visas vous présente l’autorisation électronique de voyage en Corée du Sud: la K-ETA – ©immigration.go.kr


Si vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez le partager sur:

 

et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫


 

Annoncée l’année dernière par les autorités sud-coréennes, l’autorisation électronique de voyage (ETA) pour les voyageurs internationaux exemptés de visa entrera officiellement en vigueur en Septembre 2021, après une période de tests qui débutera dans les prochains jours pour certaines nationalités.

 

Le Ministère sud-coréen des Affaires Étrangères explique, dans un communiqué daté du 11 Mars dernier, que l’introduction d’une telle mesure permettra de « promouvoir les échanges de personne à personne et d’attirer les visiteurs étrangers, la République de Corée n’ayant cessé d’élargir l’admissibilité à l’entrée sans visa. Cependant, certains effets secondaires se sont produits tels que l’augmentation du séjour illégal des entrants sans visa ainsi que l’augmentation des refus d’entrée… ».

 

« Certains ont souligné que, si les pays éligibles à l’exemption de visa devaient être brusquement réduits, il y aurait des pertes nationales importantes dues aux frictions diplomatiques et à une diminution du nombre de touristes. Ainsi, comme dans le cas des grands pays développés, la République de Corée a introduit la politique ETA, tout en maintenant la politique d’entrée sans visa existante. En outre, un autre facteur clé de l’introduction de la politique ETA était l’augmentation de la nécessité de bloquer l’embarquement des passagers qui vivent ou ont visité des zones à haut risque, en particulier en cas d’épidémie de maladie infectieuse comme l’actuel COVID-19″ précise le communiqué du Mofa sud-coréen.

 

Le système K-ETA, pour Korea Electronic Travel Authorization, devrait être achevé d’ici fin Avril, puis suivra une période pilote de tests qui débutera le 3 Mai 2021, pour les citoyens de 21 pays jusqu’au mois d’Août 2021, avant un déploiement à tous les pays exemptés de visa en Septembre 2021.

 

Les ressortissants étrangers titulaires d’une K-ETA Corée du Sud seront dispensés de présenter une carte d’arrivée et pourront ainsi effectuer plus rapidement leur processus d’immigration à l’entrée dans le pays.


Période de tests de Mai à Août 2021

En raison de la crise sanitaire du COVID-19, la K-ETA Corée du Sud ne sera disponible, dès le 3 Mai prochain, qu’aux ressortissants des 21 pays suivants pour une période pilote jusqu’au mois d’Août:

  • Albanie, Andorre, Barbade, Dominique, États-Unis, Guam, Guyana, Irlande, Malte, Mexique, Monaco, Nicaragua, Nouvelle Calédonie, Palaos, Royaume-Uni, Saint-Christophe-et-Niévès, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Slovénie, Vatican, Venezuela (Les pays éligibles sont sujets à changement en fonction de l’évolution de la situation sanitaire).

 

Durant cette période de tests, l’ETA sera facultative pour les voyageurs éligibles des nationalités ci-dessus et les frais ministériels de délivrance ne seront pas perçus.

 

Le communiqué ministériel précise que les personnes à entrée prioritaire, telles que les hommes d’affaires, des 91 pays temporairement suspendus d’entrée sans visa, pourront également soumettre une demande de K-ETA Corée du Sud à compter du 3 Mai prochain.

 

Les voyageurs français et européens ont-ils besoin d’une K-ETA ?

Oui, à partir de Septembre 2021.

Quelles nationalités auront besoin d’une K-ETA ?

Dès Septembre 2021, les voyageurs internationaux citoyens des 112 pays ci-dessous seront toujours exemptés de visa sud-coréen mais devront réclamer une autorisation électronique de voyage (K-ETA) Corée du Sud avant leur séjour au « pays du matin calme » (détails par région):

  • AFRIQUE (8):
    • Afrique du Sud, Botswana, Eswatini, Lesotho, Maroc, Maurice, Seychelles et Tunisie.
  • AMÉRIQUE (32):
    • Antigua-et-Barbuda, Argentine, Bahamas, Barbade, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Costa Rica, Dominique, Équateur, États Unis, Grenade, Guatemala, Guyane, Haïti, Honduras, Jamaïque, Mexique, Nicaragua, Panama, Paraguay, Pérou, République dominicaine, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Salvador, Suriname, Trinité-et-Tobago, Uruguay et Venezuela.
  • ASIE (8):
    • Brunei, Hong Kong, Japon, Macao, Malaisie, Singapour, Taïwan et Thaïlande.
  • EUROPE (43):
    • Albanie, Allemagne, Andorre, Autriche, Belgique, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Kazakhstan, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Monténégro, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Saint-Marin, Serbie, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse, Turquie et Vatican.
  • MOYEN-ORIENT (7):
    • Arabie saoudite, Bahreïn, Émirats arabes unis, Israël, Koweït, Oman et Qatar.
  • OCÉANIE (14):
    • Australie, Fidji, Guam, Îles Marshall, Îles Salomon, Kiribati, Micronésie, Nauru, Nouvelle Calédonie, Nouvelle-Zélande, Palau, Samoa, Tonga et Tuvalu.

 

Quels sont les buts de séjour autorisés avec une K-ETA ?

Les titulaires d’une autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud peuvent séjourner dans le pays en:

  • Tourisme
  • Visite familiale
  • Participer à des évènements et réunions
  • Activités commerciales (hors recherche de profit)

 

Où réclamer l’autorisation électronique de voyage K-ETA ?

Les voyageurs éligibles à l’obtention d’une autorisation électronique de voyage peuvent soumettre leur demande de K-ETA Corée du Sud sur le site du Ministère sud-coréen de la Justice: k-eta.go.kr.

 

Une application mobile de demande de K-ETA Corée du Sud sera également développée prochainement par les autorités sud-coréennes.

 

Action-Visas, agence expérimentée et experte en l’obtention des visas (consulaire sur passeport ou électronique avec l’e-Visa) et des autorisations électroniques de voyage, comme le Sri Lanka, le Canada, les États-Unis ou encore la Nouvelle-Zélande, vous proposera très rapidement un service simplifié, sécurisé et en français pour réclamer votre prochaine K-ETA Corée du Sud.

 

Quel est le prix de la K-ETA ?

Les frais de délivrance de l’autorisation électronique de voyage en Corée du Sud s’élèvent à 10 000 KR₩ (∼ 8 €).

 

Quelle est la validité de la K-ETA ?

L’autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud est valable 2 ans, dès délivrance, pour effectuer plusieurs voyages durant cette période.

 

Quand réclamer la K-ETA ?

Les autorités sud-coréennes informent les futurs requérants de K-ETA Corée du Sud que la demande doit s’effectuer « au moins 24h avant l’embarquement ».

 

Comment la K-ETA est-elle envoyée au requérant ?

Les autorités sud-coréennes de l’immigration transmettront l’autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud au demandeur par courrier électronique (e-mail) dès approbation. Le requérant pourra également consulter l’évolution de sa demande sur le portail ministériel et ainsi directement télécharger l’autorisation électronique de voyage.

 

Conditions de demande d’une nouvelle K-ETA

Il est nécessaire de réclamer une nouvelle autorisation électronique de voyage K-ETA Corée du Sud, malgré que l’initiale soit toujours valable, en cas d’erreur lors de la saisie ou de modification des points suivants:

  • Nom, prénom
  • Genre
  • Date de naissance
  • Nationalité
  • Informations du passeport (numéro, date d’expiration,…)
  • Historique criminel
  • Maladie infectieuse contractée

Depuis le 13 Avril 2020, l’exemption de visa d’entrée en Corée du Sud est suspendue pour les citoyens européens, il est donc actuellement nécessaire de réclamer un visa, même pour les courts séjours de moins de 90 jours.

 

Depuis le 8 Janvier 2021, tous les ressortissants étrangers entrant en Corée doivent présenter, à l’arrivée, un résultat négatif de test PCR délivré dans les 72 heures avant le départ.

 

Comme le rappelle le Quay d’Orsay dans ses Conseils aux Voyageurs, « les personnes titulaires d’un visa coréen de court séjour et qui ne sont pas considérées comme résidant en Corée seront confinées dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités coréennes. Les frais de séjour, d’un montant d’environ 2 100 000 KR₩ pour la quatorzaine, sont à la charge intégrale des voyageurs ».

 

« Chaque personne entrant sur le territoire coréen, quelle que soit sa nationalité, doit télécharger l’application «Self Quarantine App» (iOS – Android) sur son téléphone pour indiquer quotidiennement l’évolution de son état de santé. Si une personne en quarantaine rapporte sur l’application des symptômes sur deux jours d’affilée, les autorités coréennes la contacteront pour un examen médical approfondi » précise le Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères.

 

Depuis le 15 Mars 2021, les autorités consulaires sud-coréennes en France ont externalisé leur service de traitement des visas. L’Ambassade ne reçoit ainsi plus directement de demandes de visas, imposant aux requérants de se rapprocher du centre de visas KVAC (Korea Visa Application Center) ou d’utiliser les services d’une agence de visas, telle qu’Action-Visas.

 

Depuis le 19 Avril 2021, certains visas sont de nouveau délivrés par les autorités sud-coréennes (après une période d’études de dossier de 14 jours ou plus):

  • Visa de court séjour:
    • Responsable diplomatique
    • Activités commerciales essentielles * telles que l’investissement, la fourniture de technologies (y compris les objectifs commerciaux importants)
    • Transit des marins (C-3-11)
    • Membre de la famille d’un ressortissant coréen (conjoint, enfant, parents du conjoint) **
    • Membre de la famille (conjoint, enfant mineur) d’étrangers vivant en Corée avec un visa de longue durée **
    • Raisons humanitaires reconnues (Obligation de soumettre les pièces justificatives pertinentes) **
  • Visa long séjour:
    • Diplomate (A-1) , représentant d’un gouvernement étranger (A-2) , accord (A-3)
    • Étudiants (D-2, uniquement pour les étudiants boursiers invités par le gouvernement)
    • Résidence (D-7), Investissement (D-8), Commerce (D-9)
    • Professionnels (E-1 ~ E-5, E-6 《E-6-2 pas une exception 》, E-7)
    • Famille à charge (F-3)
    • Migrant par mariage (F-6)
    • Demandeurs de visa de longue durée dont les raisons urgentes sont reconnues comme des raisons humanitaires

    * En principe, la délivrance d’un visa n’est possible que si le ministère coréen compétent reconnaît le caractère essentiel des activités commerciales et demande officiellement par écrit la coopération de la mission diplomatique.
    ** Les catégories d’exception 4., 5., 6 doivent soumettre une déclaration expliquant le but du voyage (format libre).

     

     


    Si vous trouvez cet article intéressant, vous pouvez le partager sur:

     

    et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫