ÉTATS-UNIS – Joe Biden rétablit les restrictions de voyages, annulées par son prédécesseur

Le président américain a renouvelé l’interdiction d’entrée aux États-Unis pour les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, d’Irlande, du Brésil, d’une grande partie de l’Europe et l’étend à l’Afrique du Sud.

Rédigé le 26 Janvier 2021 – Par Nicolas Le Page (TwitterLinkedIn)

Joe Biden maintient fermées les portes des États-Unis aux touristes internationaux provenant de nombreux pays, européens entre autre – illustration: Adobe Stock




et vous inscrire à la newsletter Action-Visas 📧 🛫


Personne n’y croyait vraiment au vu de la situation épidémique actuelle aux États-Unis, mais la levée des restrictions de voyages appliquées aux voyageurs en provenance de nombreux pays, dont la France, à compter du 26 Janvier 2021 et proclamée par Donald Trump à quelques jours de son départ du bureau oval, n’aura bel et bien pas lieu aujourd’hui.

 

Avec presque 25,3 millions de cas, plus de 420 000 décès et face à la crainte de la propagation des variants britannique, brésilien et sud-africain, déjà présents en Europe, c’est désormais officiel: Joe Biden réimpose, à partir de ce mardi 26 Janvier, la restriction d’entrée aux États-Unis à la plupart des citoyens non américains, en provenance du Brésil, du Royaume-Uni, d’Irlande, des pays européens et étend également cette interdiction aux passagers qui ont récemment voyagé en Afrique du Sud.

 

Dans sa « Proclamation sur la suspension de l’entrée, en tant qu’immigrants et non-immigrants, de certaines personnes supplémentaires qui présentent un risque de transmission de la maladie à coronavirus » publiée sur le site de la Maison Blanche ce lundi 25 Janvier, Joe Biden précise que « sur la base de l’évolution des variants et de la propagation continue de la maladie, les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) ont réexaminé les politiques en matière de voyages internationaux et, après avoir examiné la situation de santé publique dans l’espace Schengen, au Royaume-Uni (hors territoires d’outre-mer hors Europe), en République d’Irlande, en République fédérative du Brésil et en République d’Afrique du Sud, ils ont conclu que des mesures continues et supplémentaires sont nécessaires pour protéger la santé publique des voyageurs entrant aux États-Unis en provenance de ces juridictions ».

 

« J’ai déterminé qu’il était dans l’intérêt des États-Unis de prendre des mesures pour restreindre et suspendre l’entrée aux États-Unis, en tant qu’immigrants ou non-immigrants, des non-citoyens des États-Unis qui étaient physiquement présents dans l’espace Schengen, au Royaume-Uni (à l’exclusion des territoires d’outre-mer en dehors de l’Europe), en République d’Irlande, en République fédérative du Brésil et en République d’Afrique du Sud au cours de la période de 14 jours précédant leur entrée ou leur tentative d’entrée aux États-Unis »

Extrait de la Proclamation du 25 Janvier 2021 – Joe Biden

 

Si cette annonce renouvelle les restrictions en place depuis le 14 Mars 2020, la nouvelle proclamation ajoute donc l’Afrique du Sud à la liste des pays soumis à des restrictions de voyages aux États-Unis. Cette mesure sur les voyages en provenance d’Afrique du Sud entrera en vigueur le 30 Janvier 2021.

 

 

Les restrictions appliquées depuis Janvier 2020 sur l’entrée des citoyens non-américains en provenance de Chine et d’Iran restent également en vigueur.

 

Toutes les restrictions mentionnées dans cette proclamation resteront en vigueur jusqu’à ce qu’elles soient résiliées, le Secrétaire de la Santé et des Services sociaux recommandera, selon les circonstances et au plus tard 30 jours après la date de la présente proclamation et au dernier jour de chaque mois civil par la suite, si le Président doit continuer, modifier ou mettre fin à cette proclamation.

 

Exemption de restrictions, visa, test Covid et quarantaine

 

À quelques exceptions près, les ressortissants étrangers qui ont séjourné dans l’un des pays suivants au cours des 14 derniers jours ne peuvent pas entrer aux États-Unis:

  • Chine
  • Iran
  • Espace Schengen (Autriche, Belgique, République tchèque, Danemark, Estonie, Finlande, France, Allemagne, Grèce, Hongrie, Islande, Italie, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Portugal, Slovaquie, Slovénie, Espagne, Suède, Suisse, Monaco, Saint-Marin, Cité du Vatican)
  • Royaume-Uni (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles, Irlande du Nord)
  • République d’Irlande
  • Brésil
  • Afrique du Sud (à compter du 31 Janvier 2021)

 

Certaines catégories de d’étrangers, comme les voyageurs d’affaires, investisseurs, négociants, universitaires, étudiants ou encore journalistes, peuvent être exemptés de ces restrictions, les voyageurs qualifiés qui demandent, ou détiennent, des visas ou un visa électronique ESTA valides peuvent voyager aux États-Unis en suivant les procédures publiées par le Bureau des Affaires Consulaires du Département d’État des États-Unis ici et ici.

 

Effectivement, malgré les restrictions actuelles, la délivrance de l’autorisation électronique de voyage ESTA (Electronic System for Travel Authorization) pour les voyageurs éligibles au programme d’exemption de visa (VWP) est assurée par les autorités américaines et en commande simplifiée auprès d’Action-Visas ou sur le site gouvernemental: esta.cbp.dhs.gov. L’ESTA, valable 2 ans dès approbation ou jusqu’à expiration du passeport, permet d’effectuer plusieurs voyages (multiple entrées) aux États-Unis et d’y séjourner jusqu’à 90 jours par entrée.

 

Dès aujourd’hui, de nouvelles règles des CDC entrent en vigueur, obligeant tous les voyageurs aériens, âgés de 2 ans et plus et américains y compris, à présenter un résultat négatif de test Covid-19 effectué dans les trois jours civils (72h) avant le voyage (ou une preuve de récupération du Covid-19) pour entrer aux États-Unis.

 

De plus, Joe Biden annonçait la semaine dernière que les passagers aériens devraient « se mettre en quarantaine à l’arrivée » cependant, aucune date d’entrée en vigueur, ni durée imposée n’ont pour l’heure été officialisées, l’ordre exécutif publié sur le site Maison Blanche stipulant simplement que « dans la mesure du possible, les voyageurs cherchant à entrer aux États-Unis en provenance d’un pays étranger doivent se conformer aux directives applicables des Centers for Disease Control and Prevention (CDC) concernant les voyages internationaux, y compris les périodes recommandées d’auto-quarantaine ou d’auto-isolement après l’entrée aux États-Unis », les CDC conseillant actuellement une période d’isolement entre 7 et 10 jours.

 

Commandez votre ESTA États-Unis